Carlos DesignerCarlos Designer
architecture d'intérieur, décoration, design d'objets

Femme Magazine (studio Bastille)

Le Paris des petites surfaces

 

Le charme de Paris réside principalement dans son architecture. Repensée entièrement par Napoléon III et son célèbre préfet Haussmann, la ville lumière arbore une allure élégante grâce à ses grandes artères bordées d’immeubles en pierre de taille dont la hauteur n’excède pas les 7 étages. Mais cela n’est pas sans contrainte; dans un souci de préserver le tissu urbain, la construction des tours est interdite, le résultat: le nombre d’appartements reste plus ou moins le même. En découle un prix du mètre carré parfois prohibitif et surtout la volonté d’optimiser l’espace car justement celui-ci est restreint et cher.

Voici deux exemples de petites surfaces repensées par deux architectes de manière à tirer parti de chaque recoin avec un subtil jeu d’effets d’optique qui tendent à rendre visuellement l’espace plus vaste qu’il ne l’est en réalité.

Un appartement rive droite au coeur du quartier historique du Marais transformé en mini-loft par l’architecte catalan Carlos Pujol (1) et l’autre, rive gauche au pied de la butte du Panthéon conçu par François Cusson tel un bateau abondant de rangements astucieux (2).

 

Dans le Marais, un mini-loft par Carlos Pujol

30 m² seulement pour ce studio situé rue des Tournelles à deux pas de la Place des Vosges. Le jeune architecte barcelonais plein de ressources a poussé l’optimisation de l’espace à son paroxysme afin de l’animer et le rendre fonctionnel.

Au départ, l’appartement était vétuste et mal agencé, composé de 4 pièces minuscules desservies par un couloir ; 2 m² pour la kitchenette, 7 m² pour le «salon» et la chambre et enfin environ 5 m² pour la salle d’eau. Une cage à lapin plutôt qu’un appartement! Premier réflexe du designer: abattre toutes les cloisons hormis le mur porteur central qu’il a quand même ajouré afin d’y encastrer une cheminée. Celle-ci bénéficie d’une double exposition grâce à un foyer double face qui la rend visible aussi bien du salon que de la chambre à coucher.

Sur le sol recouvert de parquet sombre, l’architecte a eu l’idée lumineuse (c’est le cas de le dire!) d’encastrer une dalle de verre qui révèle des pavés récupérés sur le macadam parisien et bénéficiant d’un bel éclairage LED. Le clin d’oeil à la capitale se poursuit avec, en guise de tableau, des panneaux de signalisation de la RATP et un plan de Paris.

Pour le reste, un look clean avec des murs blancs tout comme le mobilier de cuisine où seul un pan de mur est égayé par une touche de couleur orange. La douche à l’italienne s’expose. Et pour plus d’intimité, le designer l’a équipée de portes coulissantes en verre dépoli.

Côté astuces: le lave-linge a été encastré sous le plan de travail de la cuisine, la chaudière se fait oublier dans le plafond des toilettes. Quant au frigo, il est tout bonnement caché dans la penderie de l’entrée! Carlos Pujol a réussi le pari de réaliser un mini-loft, modèle d’inventivité où il fait bon vivre. www.carlos.fr

 

LEGENDES PHOTOS

Entre le plan de Paris sur le mur et les pavés au sol, nul doute que l’on est dans la ville lumière. 1- Au dessus du lit, les panneaux de signalisation de la RATP sont un clin d’oeil au quartier du Marais. 2- Entre le parquet en bois naturel et les murs blancs, un pan de mur orange apporte une note de gaieté. 3- Les pavés parisiens sous verre sont cernés d’une source lumineuse qui complète le subtil éclairage de la pièce. 4- La salle de douche à l’italienne toute en transparences sur fond d’aluminium brossé. 1- La cheminée à double foyer crée le lien entre l’espace à dormir et l’espace de vie. 2- Une cuisine petite mais fonctionnelle avec plein de rangements astucieux.