Carlos DesignerCarlos Designer
architecture d'intérieur, décoration, design d'objets

Matot Braine

Carlos Pujol. Designer, architecte d’intérieur passé par la communication et le marketing, ce touche-à-tout aime bousculer les codes tout en imposant sa patte personnelle et originale sur les projets qu’on lui confie.

 

Un designer bien perché

Architecte d’intérieur et designer, Carlos Pujol définit son activité en d’autres termes, assez inattendus. « Je fais plutôt du marketing volumique», avance-t-il. « J’aime marketer les choses, faire l’alchimie entre les personnes et les lieux tout en répondant à une vraie problématique ».

De son propre aveu fasciné par l’architecture depuis toujours, Carlos Pujol aime donner un second souffle aux bâtiments, qu’ils soient destinés à de l’habitation ou à des locaux professionnels, toujours guidé par la volonté de respecter le patrimoine existant et les réalisations des siècles précédents auxquelles il s’avoue si sensible.

Né à Barcelone, il se dirige, après une enfance passée dans les Ardennes vers une filière courte. Un Bac E suivi par un DUT Génie civil à Reims et une spécialisation en architecture d’intérieur dans une école parisienne. Après avoir effectué son service militaire, il débute dans la vie active en intégrant les services créatifs de plusieurs agences de communication parisiennes. Il y fait ses armes quelques années avant de revenir à son vrai cœur de métier, ou métier de cœur, l’architecture d’intérieur.

En 2006, il réalise un projet fondateur dans sa carrière, l’hôtel Le Dormeur du Val à Charleville-Mézières. « Il s’a- gissait de mon premier projet important. Je l’ai réalisé de A à Z et je le considère toujours aujourd’hui comme une vraie réussite architecturale et décorative. Les projets se sont enchaînés par la suite... »

De son expérience dans l’univers de la communication et du marketing, Carlos Pujol a gardé le goût de coucher les choses sur papier avant de se lancer dans les projets. « Avant toute chose, j’aime faire un « brief » avec le client. Cela nous permet de savoir où l’on va ensemble et de nous fixer un objectif bien défini à l’avance. Je travaille à 80% pour des entreprises, le reste pour les particuliers. Je suis de plus en plus sollicité par le monde du champagne, autant par les petites maisons que par les grandes. Quoi qu’il en soit, ma porte est ouverte à toutes sortes de projets ».

 

OUVERTURE D’ESPRIT

Installé à Reims depuis cinq ans maintenant, il se plaît dans cette ville où il a choisi de fonder sa famille. « Reims est la ville idéale pour travailler à proximité de Paris. Il y a un vrai potentiel ici et c’est une véritable plate-forme pour se déplacer un peu partout ». De Paris à Barcelone en passant par le Canada, Carlos Pujol ne manque pas de projets. Il commence aussi à se forger une solide réputation dans le milieu du champagne où il accumule les références prestigieuses.

Son inspiration, il la puise dans son imagination fertile, nourrie de nombreuses publications. Véritable boulimique de lecture, il dévore des centaines de pages de sites et de magazines spécialisés chaque année. Il lit, sélectionne, découpe, classe, range ses innombrables idées dans des cahiers thématiques qu’il ouvre dès qu’il cherche de nouvelles idées. « Je passe énormément de temps à regarder ce qui se fait autour de moi et ailleurs dans le monde. L’ouverture d’esprit est un élément primordial dans ce métier. Si tu es capable de t’inspirer de ce qui se fait ailleurs cela te permet de ne pas rester enfermé dans ton style. Le propre de mon métier est de proposer un projet différent chaque jour. Il faut offrir des choses singulières, que le client ne trouvera pas chez son voisin. Mais surtout il faut être capable de mettre ses compétences au service de son client et pas l’inverse ».

 

DESIGNER CONNECTÉ

Salons de réception pour maisons de champagne, restaurants, projets particuliers, hôtels... « Que ce soit un vieux corps de ferme, un petit château, une longère ou même une maison de village en pierre, tous les projets me touchent ». Mais pas à n’importe quel prix, insiste-t-il : « J’aime savoir où je vais mais je module les projets en fonction des envies du client et de l’évolution du budget, par exemple ». Avec toujours deux impératifs : « Je rends toujours ma copie dans les temps et dans les budgets impartis. Et j’y tiens ! ».

Il préfère d’ailleurs se don- ner un peu de marge au moment de la conception des projets pour éviter au maximum les surprises de dernière minute, celles-ci étant légion dans ce domaine d’activité. « Je ne dis pas au client ce qu’il veut entendre mais ce qui me semble plausible et réaliste pour son projet ».

Architecte et designer 2.0, Carlos Pujol maîtrise forcément les ressorts de la com- munication numérique : site web régulièrement alimenté et agrémenté de photos de qualité des projets, communiqués de presse, travail sur les réseaux... il ne laisse rien au hasard. « Je prends le temps de mettre à jour mon site car c’est une vitrine de mon travail. Je soigne aussi ma communication. Aujourd’hui, c’est nécessaire, voire même obligatoire pour exister dans nos métiers ».

Un de ses rêves ? « Pourquoi pas réhabiliter une église », avoue-t-il. De ses origines catalanes, il a d’ailleurs conservé la passion d’une architecture originale et décalée. « Je suis totalement fan de l’œuvre de Gaudi. Il n’y a rien de plus beau que la Sagrada Familia (basilique barcelonaise, créée par l’architecte catalan Gaudi et toujours inachevée, NDLR). Mais plus généralement je suis très attaché à tout ce qui est harmonieux. Je suis à la fois respectueux et admiratif des réalisations des siècles passés. Quand on travaille sur la rénovation de bureaux haussmanniens, par exemple on se sent obligé de respecter le travail des bâtisseurs et de pren- dre conscience que nous laissons nous aussi une trace ».

par Benjamin Busson

 

1971 : Naissance à Barcelone le 1er mai.

1978 : Arrivée en France, à Charleville-Mézières.

1999 : Création de sa société le 2 décembre.

2006 : Réalise son premier grand projet, le Dormeur du Val à Charleville.

2015 : Réalise la boutique Trésors de Champagne à Reims .