Carlos DesignerCarlos Designer
architecture d'intérieur, décoration, design d'objets

Vignerons

TRESORS DE CHAMPAGNE : DES VIGNERONS ONT LEUR SHOWROOM À REIMS

Deux touristes étrangers arpentant les rues de Reims stoppent net leur progression devant une façade et s’approchent, intrigués. Ils ont reconnu les mots « Champagne », sésame mondial désormais universel, et « Trésors », ce qui ne peut augurer que du bon... Nous sommes en face des halles du Boulingrin et ce que ces deux amateurs viennent de dénicher est un espace de vente et de dégustation d’un genre inédit, et pour cause : il ne propose pas une seule référence de grandes « marques » et maisons réputées par-delà nos frontières ! Non, seulement les vins des 28 producteurs, tous vignerons et élaborateurs, récoltants-manipulants, qui constituent le club « Trésors de Champagne ».

« Notre club, fondé en 1971, est la plus ancienne association de vignerons de la région, rappelle Angéline Templier, de Champagne J. Lassalle. Or nous avons fait le constat que nous étions plus connus à l’étranger que chez nous. Avec Henri Goutorbe, notre président, et Cédric Moussé, nous avons évoqué un jour ce projet un peu fou qui consistait à avoir notre espace sur Reims afin de mettre en exergue notre travail. » L’assemblage prend vite corps et les membres (Paul Bara, Gaston Chiquet, Pierre Gimonnet & Fils, J.-M. Goulard, Margaine, Nominé Renard, Vazart-Coquart, etc.) suivent. Après avoir créé une structure commerciale dédiée –car leur association est à but non lucratif - et négocié avec le CIVC le droit d’afficher le mot « Champagne » en façade, le club inaugure enfin la « vitrine » de ses vins le 23 mai 2015.

L’architecte d’intérieur Carlos Pujol a appliqué à la lettre le cahier des charges : mettre en avant le terroir de façon ludique. Ainsi au sol, en guise de décoration, une carte de la Champagne indique, pour chaque membre, son emplacement marqué par son numéro.

On lève ensuite la tête : là, des magnums argentés descendent du plafond grâce à des filins élastiques. Chaque numéro de membre est présent sur un magnum où l’on peut lire l’histoire du vigneron sur l’étiquette. Après le sol et le plafond colonisés par les terroirs, les portraits s’affichent quant à eux sur les murs, offrant visage humain à ces productions d’hommes et de femmes ayant pour la plupart tout au plus une petite dizaine d’hectares. Dans l’espace du Boulingrin, toute la gamme des vignerons est à la vente, soit 180 références au total, et 6 cuvées sont disponibles à la dégustation chaque semaine.

Une des spécificités de l’association est la production par ses membres, dans les grandes années, des cuvées Spécial Club qui sont soumises à des lois strictes et notamment à la dégustation d’un jury. Elles disent mieux qu’un long discours les différences de style de cette mosaïque de 28 vignerons, artisans de leur terre et de leur destin. La chasse aux « Trésors » est ouverte...

ORIANNE NOUAILHAC